dimanche 23 juillet 2017

Un jour ... j'ai décidé de me réconcilier avec mon compte bancaire.


Bookends & Daisies's Photography


En ce moment, je ne compte plus les articles que j'ai lu sur le désencombrement, le minimalisme, la lutte contre la société de consommation (etc). 

J'ai fais la synthèse de tout ce que j'ai lu à ce sujet et voici ce qui en est sorti : l'argent, c'est le mal et si tu es matérialiste tu es un démon qui conduira la société, le monde et la planète à sa perte. 

Bon. 

Forcément, comme je suis de nature altruiste et empathique et qu'en plus de ça, on a toujours plus ou moins connu la galère financière, je me suis dis que ces gens là avaient sans doute raison, au fond. Et j'ai essayé de suivre ce mouvement. De pratiquer une certaine frugalité. De vivre avec moins. Moins de vêtements, moins de livres, moins d'achats "plaisirs" ( pour la déco, le scrapbooking ...), moins de sorties . Moins de futilités. 

Et manque de bol, moins de plaisir. 

Parce qu'il existe de nombreux domaines dans ma vie où je pratique la modération. Par exemple, je ne fais pas les courses tant que mon frigo n'est pas aussi désert que le Sahara au mois d'août quand il neige à midi. Je ne change pas non plus de téléphone tous les trois mois et j'attends qu'ils rendent l'âme pour de bon avant d'en changer ( de fait, en 10 ans, j'en ai eu deux ). Je trie régulièrement mes vêtements dont je fais cadeaux aux bonnes oeuvre. Je fais également don des livres que je n'ai pas ouvert depuis un certains temps et qui encombrent ma bibliothèque. Je fais aussi mes produits ménagers. On n'a pas de crédit à la consommation, ni de voiture en leasing, et je m'arrange pour financer les achats argent comptant, même si on doit économiser durant six mois pour acheter une armoire. 

Ne vous méprenez pas, j’achète encore des choses que j’aime vraiment. Bien sûr, je sais pertinemment que je pourrais me passer de certaines d’entre elles (qui à réellement besoin de chocolat et d'escargots à la cannelle pour son goûter ?).  Mais quand même. Je me suis vraiment  demandé pourquoi je n'étais pas plus heureuse puisque le minimalisme semblait être la clef d'une vie joyeuse et enrichissante.  

A force de creuser la question ( et de travailler à vaincre mes réticences et mes idées reçues sur l'argent) ; je me suis dis que le minimalisme ne me convient pas tout simplement parce que : j'aime l'argent. L'argent contribue à mon bonheur. J'aime dépenser mon argent dans les choses ou les expériences qui me procurent le plus de joie. Des fleurs pour mon jardin, une belle tenue où je me sens féminine, un restaurant pour me retrouver en tête à tête avec mon homme, une journée au spa pour soulager mes douleurs ... 

En effet, mon principal problème avec l'argent vient de fausses croyances que je me trimbale depuis l'enfance. Force est de constater qu’il existe une tonne de préjugés autour de l’argent et des gens qui en ont. A force de s'entendre dire que les plus aisés sont des personnes égoïstes, avares, intéressées voir des arnaqueurs,des voleurs et des manipulateurs ... Forcément, ça ne donne pas très envie des les avoir comme modèle. 

J'ai mis longtemps à l'accepter, ou même à simplement formuler l'idée dans ma tête, je n'ose pas encore le dire à voix haute mais : j'aime les belles choses. J'aime aussi le luxe. J'aime les maisons décorées avec goût et les jardins luxuriants. J'ai un faible pour les belles voitures. J'aime manger dans un bon restaurant, avec de vraies nappes en tissus sur la table. J'aime les hôtels de charme. J'aime les beaux vêtements, les tenues assorties de pieds en cape et les chaussures de belle facture ...

Voilà, c'est dit. 

Toutes ces choses créent une vague d’émotions positives en moi. 

Est-ce que cela fait de moi quelqu'un de mesquin ou de vénale ? Je ne crois pas. 
Est-ce qu'en pensant ainsi je trahis les valeurs familiales qui ont fait de l'argent un problème insupportable ? Probablement pas. 

Parce que je n'ai pas perdu de vu la valeur de l'argent, depuis tout ce temps.

J'ai plutôt décidé de voir mes envies comme des investissements sur le long terme.L'idée étant de dépenser mon argent sur les choses ou les expériences qui m'importe vraiment. Je veux me servir de l'argent comme d'un tremplin pour atteindre le niveau de vie qui me fait vraiment rêver ( et pas celui que j'avoue en société, de peur de me faire lyncher) , je veux qu'il me donne la liberté de passer mon temps à faire ce que j'aime faire. Je veux aussi qu'il m'aide à soutenir les actions proches de mes valeurs et je veux qu'il me permette d'assumer mon goût pour le haut de gamme et tout ce qu'il y a autours. Même si ça doit faire tâche dans la société actuelle. Même si c'est sûrement déraisonnable vu notre niveau de vie. Car je me suis rendue compte que personne ne peut juger de ce qui est important pour moi. Que je suis la seule à pouvoir décider de ce qui va m' apporter de la joie et du plaisir. J'ai décidé d'accepter l'idée que l'on puisse vouloir acquérir plus de choses  pour tout simplement profiter de la vie. Qu'aimer l'argent et ses avantages ne fait pas nécessairement de soi une mauvaise personne. Que vouloir une grosse voiture et une belle maison n'empêche pas de vivre simplement par ailleurs. 

Parce que finalement, l'important dans tout ça, est-ce de vivre avec le moins de choses possibles ou  d’être pleinement conscient de ce que nous avons et d'être maître de nos choix ?

C'est l'option que j'ai choisie. 

Savoir pourquoi je fais ce choix là plutôt qu'un autre et vivre une vie qui reflète mes valeurs et croyances fondamentales, qui serve mes ambitions et tout ceci sans culpabiliser,  même si ces choix signifient plutôt plus que moins.

Et vous ? Quel est votre rapport avec l'argent ? Etes-vous plutôt minimaliste ? Matérialiste ? Envisagez-vous vos dépenses de manière intentionnelle ou êtes- vous plutôt compulsif ? Quel regard portez-vous sur les gens fortunés ? Que ferriez-vous si vous l'argent n'était plus un problème pour vous ? Dîtes moi tout ! 

11 commentaires:

  1. Hey !

    J'ai beaucoup de choses à dire à ce sujet. Comme toi, j'ai lu des centaines d'articles sur le minimalisme qui redonne goût à la joie, tout ça, tout ça. Et comme toi, j'expérimente !

    Le désencombrement me parle, m'aide. La réduction de la consommation en général beaucoup aussi. Je suis clairement dans ce genre de démarche, sauf que je ne le pousse pas aussi loin que les articles le demandent.

    J'aime aussi les belles choses. Par exemple, je ne me passerai jamais d'un parfum de luxe. Me parfumer, alors même que c'est inutile et tout ce que tu veux ben ... J'adore ça. J'adore sentir cette fragrance subtile et enivrante sur moi. Hors de question de me passer de cette "futilité onéreuse".

    C'est le cas pour un bon nombre d'autres choses que tu cites : un bon resto, une tenue magnifique, des "vrais" bijoux ... Je ne compte pas m'en passer.

    Je compte tout simplement consommer avec plus de "réflexion". Par exemple, j'arrête d'avoir dix bouteilles de parfum entamées mais me limite à deux ou trois fragrances.

    Et je fais comme toi : pas de crédit à la conso, on économise deux ans s'il le faut pour pouvoir dignement nous offrir ce qui nous fait envie.

    Le minimalisme n'est pas fait pour tout le monde, c'est clair ! Il n'est pas non plus vraiment fait pour moi, mais je prends tout ce qu'il y a à prendre. Ce que tu as dû faire aussi !

    Est-ce que je rêve d'être riche ? Oui, bien sûr. Pour rembourser le crédit pour ma maison (là, on n'a pas pu attendre d'économiser 200 000 euros ^^), ne plus être déçue de ne pas avoir assez pour m'offrir telle ou telle expérience, arrêter d'avoir à choisir entre l'argent mis de côté et un bon resto ... Bien sûr que je tends à l'être. Mais peut-être pas nécessairement en gagnant plus (paradoxe !).

    Je viens d'une famille pauvre et par rapport à elle, on gagne bien notre vie. En plus, on n'a pas d'enfant à charge, ce qui nous permet de vivre plus aisément encore !

    Pour l'instant, je suis dans l'idée de couper toutes les fuites financières. J'ai regardé un reportage passionnant là dessus, et il y a matière à gagner beaucoup d'argent juste repensant et analysant les budgets. Bref !

    On dit que les plus riches sont les plus égoïstes. Je ne sais pas si c'est si vrai. Je sais que l'argent peut faire naître de mauvaises choses chez l'homme, mais c'est plus une question de "pouvoir" qu'amènent les sommes qu'autre chose. Là ou il y a du pouvoir, il y a des dérives. L'argent y mène indéniablement au pouvoir, et c'est ça surtout qui me gêne.

    En tout cas, je trouve que c'est bien normal que tu souhaites gagner plus, être plus à l'aise. C'est ce qu'on veut tous, qu'on se l'avoue ou non ! Tu n'as pas à avoir honte de ce sentiment, de cette envie.

    Je l'ai moi aussi alors que j'ai tout autant envie de sortir du système de consommation, cherchez l'erreur ! C'est humain.

    Arrêter d'en faire un tabou, être à l'aise sur la question, c'est déjà un grand, grand pas. Je te souhaite que l'argent ne soit plus, ni un problème, ni une contrainte dans ta vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rozie pour ce long message que j'ai pris grand plaisir à lire, comme toujours ! :3

      "Pour ne plus être déçue de ne pas avoir assez pour m'offrir telle ou telle expérience, arrêter d'avoir à choisir entre l'argent mis de côté et un bon resto ..."

      Tout à fait. J'aurais pû l'écrire.
      Je veux juste que l'argent devienne une liberté et non plus un souci.

      Supprimer
  2. Je suis plutôt minimaliste, mais ça ne veut pas dire que je n'aime pas l'argent et les jolies choses :)
    J'ai réduit mes déchets et je limite mes achats, mais j'aime toujours me faire plaisir dans certains domaines.
    Je crois que tout dépend de nos priorités et de nos intentions. Par exemple, si tu achètes des fournitures pour le scrapbooking, une jolie voiture ou de belles chaussures et que tu les utilises avec plaisir, alors c'est bon. C'est uniquement si tu accumules sans réfléchir et sans en profiter que cela devient du gaspillage (d'argent, de ressources, de place, etc.).
    En fait, que l'on soit riche ou pauvre, tout est question de choix et d'équilibre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que c'est très intéressant cette question des dépenses en conscience ...

      Supprimer
  3. Pour moi, l’argent c’est une bonne chose. C’est un outil qui permet de se faciliter la vie, d’aider les autres, de mieux vivre et plus longtemps... Mais ce que tu dis est vrai. Il est devenu diabolisé dans notre société et on l'impression que les riches sont tous des suppôts de Satan et les pauvres, de blanches colombes ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, l'image est forte mais on n'en est pas loin !

      Supprimer
  4. Ce qui me crispe parfois, c'est que les gens crachent sur mon niveau de vie alors qu'au fond tout le monde désire avoir plus d'argent. C'est vrai, je suis née privilégiée, mais ce n'est pas le cas de mon père ni de sa famille avant lui... Il a construit sa fortune tout seul et avec beaucoup de mérite, mais les gens qui ne le connaissent pas passent leur temps à médire sur sa réussite et à le critiquer alors qu’ils désirent eux aussi cette abondance et qu’ils ne savent pas comment y accéder, ou alors qu’ils ne se donnent pas les moyens d'y arriver ... cela me rend toujours dingue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, Wally. c'est vrai que les gens sont prompt à juger sans connaître tous les tenants et les aboutissants !

      Supprimer
  5. Hum. Y en a vraiment qui dirait " merci mais non merci " si on leur tendait un billet de 500 balles ou qu'on leur proposait une augmentation de dingue ? Je crois pas, non. En effet, comme vous, je ne pense pas que ce soit l'argent le problème, mais plutôt l'hypocrisie autours ... Franchement, mon homme est parti travailler au Lux et c'est pas pour la beauté du pays ! (Même s'il gagnerait à être connu de ce côté là..). Et entre nous, j'aime le confort que nos revenus nous apportent. Je dis pas qu'on serait malheureux comme les pierres si on gagnait moins mais on serait vraiment moins épanouis ... Alors, tu as raison, haut les cœurs et vive l'argent !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Sincèrement, MERCI pour cet article ! Je me reconnais tellement dans tes propos ! J'ai eu une famille ou l'argent a toujours été tabou parce que les fins de mois étaient difficile et que donc dépenser celui-ci dans des choses "futiles" n'était pas envisageable. Or j'aime comme toi les jolies choses et j'ai l’intention de me donner les moyens de bien gagner ma vie pour atteindre comme tu le dis ce niveau de vie tant rêvé. Merci d'avoir pu mettre des mots sur ce que je ressens.

    Bonne journée

    Fanny

    RépondreSupprimer
  7. De mon point de vue, il y a du vrai et du faux dans ce que vous dîtes. Je pense, en effet, qu'avec une bonne gestion, on peut vraiment en profiter, quelques soient nos moyens. Ce n’est pas parce qu’on a beaucoup d’argent, que l’on sait l’utiliser correctement et qu'on n'a pas de dettes ou de problèmes de trésorerie ...

    RépondreSupprimer