mardi 9 mai 2017

Un jour ... j'ai arrêté de cocher des cases sur ma liste de vie.


Bookends & Daisies Photography



Certains d'entres vous le savent : je suis dingue de liste. J'adore. J'en fais pour tout, tout le temps : la liste des choses à faire dans la journée, la listes des courses, la liste des livres à lire, des films à voir, des séries à télécharger, la liste des idées cadeaux ... j'ai aussi ma bucket list pour l'année - 12 choses à faire durant l'année en cours - plus celles qui récapitule tout ce qu'on n'a pas fait sur les précédentes ...

De fait, j'avais aussi une liste très précise des choses que je souhaitais faire au cours de ma vie.

Et puis, parfois le soir, quand l'insomnie guette, je jette un regard sur ma vie et la sentence est toujours la même. Cette petite analyse se conclut toujours par "c'est tout ?" souvent suivi de " purée, mais tu vas avoir 27 piges et c'est tout ce que tu as fais en presque trente années de vie sur terre ? Mais va falloir se bouger un peu, ma cocotte, sinon tu vas être un vieux pruneau rabougri qui n'aura rien à raconter à ses copines de tricot " ( ça c'est quand je suis optimiste, le coup est plus rude si je me dis que je pourrais très bien mourir dans un accident le lendemain ..).

Parfois, je me dis que j'ai perdu mon temps. Que j'aurais dû faire autre chose que toutes ces choses qui me pesaient. Ces emplois qui ne me correspondaient pas, ces diplômes qui ne me servent plus, tout ce temps perdu à me forcer à faire du sport en salle alors que j'ai juste besoin de nature et d'air pur, à faire des régimes alors que pour moi la vie doit être synonyme de volupté, de partage, de gourmandise, tout ce temps à m'accrocher à des choses qui me plaisaient dans le passé mais qui ne me faisaient plus vibrer, tout ceci par peur de perdre ce qui me définissait .... Les exemples sont infinis et je sais que vous en avez vous aussi plein vos tiroirs. Parce qu' il est vraiment facile de regarder sa vie et dire “c’est tout ?”.

Parfois, je me surprend à faire une liste de ce qu'est une vie réussie et à vouloir cocher toutes les cases : aller dans telle ou telle école, obtenir un bon travail, se marier, acheter une maison, un break, un chien, parcourir la planète, devenir écolo, s'investir dans une association, avoir des enfants, des petits-enfants…

Et quand je regarde cette liste, je me dis que les choses n'avancent vraiment pas et que rien ne va comme cela devrait aller.Je n'ai pas encore un travail stable, je ne suis pas mariée, je n'ai pas acheter ma maison, je n'ai ni break, ni chien, ni gamin, je ne suis pas impliquée dans une association, je suis écolo premier level (et il m'en reste un paquet avant d'atteindre un niveau acceptable) et je n'ai pas beaucoup voyagé hors de France ...

Ma vie est totalement pourrie si je la compare à cette liste. C'est bien le problème quand nous commençons à voir les choses uniquement comme des réalisations plutôt que des expériences merveilleuses.

La vie devient alors une interminable liste de choses à faire avec des éléments que nous essayons de rayer.

Alors non, ce n'est pas tout. Bien sûr que ce n'est pas tout. Parce que cette foutue liste ne parle pas de toutes les superbes expériences que j'ai vécu. Alors que c'est quand nous commençons à voir nos vies à travers le prisme des expériences (par opposition aux réalisations), qu'elle devient plus riche et épanouissante.

Elle ne parle pas de tout ces bons moments en famille, De la construction de mon couple. De mon cheminement sur la voie bouddhique. Du jour où j'ai porté un boa dans mes bras et un caméléon sur mes épaules. De mon initiation aux médecines naturelles. De ma traversée du désert marocain en 4*4. De ma ballade en bateau dans le golf du Morbihan. De cette folle après-midi à faire de la fauconnerie. De ma participation à un blogzine. De mon repas d'anniversaire dans un wagon de l'Orient express. De la création de mon entreprise.De toutes ces formidables rencontres que j'ai fais. Du succès de mes paniers gourmands. De ma volonté de transformer mon jardin en refuge pour la bio-diversité ...

La liste de mes expériences est bien plus longue que celles des choses à cocher sur mon "Cv " de la vie parfaite. Pourtant, quand j'ai le blues, ce n'est pas la liste de mes expériences que je regarde, mais ma liste de vie. Et bien, cela va dorénavant changer. Parce que mes expériences sont inestimables et beaucoup plus ... révélatrices de ce que je suis au fond de moi, que cette caricature de vie réussie à laquelle j'essaie d'adhérer sans succès depuis des années.

Avant, je ne savais pas pourquoi j'étais ici. Quel était mon but dans la vie. Je me sentais perdue dans ce monde complètement fou. Quand je regarde en arrière, je me dis que ma vie est un joyeux désordre d’événements divers sans lien les uns avec les autres ( cf le paragraphe précédent) ... mais ce n'est pas tout à fait exact. Plus le temps passe, plus je vois les fils qui les relient. Finalement, j'étais bien entrain de me tricoter une vie. Une vie qui ne tiens pas dans six cases sur une feuille. Je sais aujourd'hui que rien n'arrive par hasard et que même si j'en connais pas tous les tenants et les aboutissants, il y a bien une mission, un but, un plan qui m'attend ... et c'est bien le mélange unique de mes compétences, de mes expériences, de mes  connaissances et  ma façon de voir les choses qui le définissent.


Et vous ? Etes- vous plutôt "réalisation" ou "expérience" ? Avez-vous aussi fait un plan de vie ou êtes-vous du genre à prendre les choses comme elles viennent ? Cela vous angoisse t'il de ne pas rentrer dans les cases de "la vie réussie" ? Ou au contraire , cela vous permet- il d'asseoir votre originalité, votre unicité ? Qu'aimeriez-vous pouvoir raconter à votre sujet quand vous serez un pruneau tout rabougri ? Dîtes moi tout !













16 commentaires:

  1. Quel bel article (comme toujours !) !

    Je fais partie des gens "chanceux" qui peuvent cocher des cases de réalisation (mariage, achat de maison, bientôt un chien, voyage, métier ...).

    Cependant, ces cases-là, je ne les coche que depuis deux ans !

    Avant, même si j'étais jeune (et je le suis toujours ^^), je me demandais comment j'allais remplir ma vie, qui me paraissait bien vide ... Rien ne se profilait, j'avais l'impression de vivre "mollement", de me contenter d'avancer sans rien construire ...

    C'était faux. Je construisais beaucoup, justement, je mettais tout en place pour pouvoir ensuite passer aux réalisations "cochables". J'avais déjà vécu de nombreuses expériences. D'ailleurs, tu en as vécu, des belles choses !

    Et je suis heureuse de lire que tu en comprennes aujourd'hui le lien. C'est chouette. C'est magnifique, la Vie.

    Pourras-tu un jour nous en dire plus sur ton cheminement bouddhiste ? Sur ce que tu apprends des médecines douces ? Tu me sembles riche, de plein de belles choses à partager !

    Je rentre dans certains codes de la vie réussie, et ça me pèse plutôt que l'inverse. Parce que plus tu rentres dans les codes, plus on attend de toi que tu y rentres encore plus. On me laissait tranquille il y a deux ans. Depuis le mariage, les gens attendent la suite logique et c'est terriblement pesant.

    Il ne faut pas vouloir rentrer dans ces codes au sacrifice de soi, de son originalité. Beaucoup le font et c'est fort dommage.

    Je te souhaite de réaliser tout ce qui te fait rêver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rozie :)
      Je t'ai déjà un peu répondu pour le bouddhisme sur ton comm' de l'article précédent mais si tu veux que j'aborde des choses plus précises dis le moi !

      Supprimer
  2. Ici aussi, on a coché pas mal des cases de la vie parfaite. Mariage, enfants, chien, break, écologie ... Plus d'autres petites choses qui font dire à nos amis que nous sommes privilégiés. Mais ces cases définissent elles vraiment qui nous sommes ? Bien sûr que non. Nous sommes tous beaucoup plus riche que toutes les listes qui existent sur cette terre. Et tu as bien raison, la vie serait bien creuse si on se contentait de vouloir améliorer notre "CV". En juin, nous partons faire une randonnée d'une semaine avec des ânes. Je suis certaine qu'un jour ce souvenir comptera plus dans l'esprit de mes enfants que n'importe quel bout de papier administratif ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est chouette ça ! Quelle belle expérience :) En effet; je pense que cette aventure reviendra plus souvent lors des rencontres familiales que les brillantes études ^^'

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais coché aucune de ces soit disant cases et je suis très heureuse comme ça ! C'est juste un modèle de société, si tu habitais dans un autre pays, avec une culture très différente, ces cases seraient différentes ou n'existeraient même pas. En serais tu plus ou moins heureuse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact. Je n'avais même pas pensé à cet aspect là des choses x)Remarque très pertinente qui aide à remettre les choses en perspective !

      Supprimer
  4. Graine de Kiwi10 mai 2017 à 23:45

    Ma vie est aussi pourrie que la tienne du coup ;) Ou alors encore pire x) Je suis pas en couple, j'ai trente ans, je suis encore en études, j'ai jamais eu de boulot fixe, j'ai pas de gamins, je roule en Picanto ... et je suis pas prête d'acheter une maison mdr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol. Ma pauvre Kiwi ! ^^'
      Arrête de déconner, tu as la vie la plus dingue que je connaisse x)
      Hors de cases, certes, mais avec un tel panache que cela en devient admirable ♥

      Supprimer
  5. J'adore la photo d'illustration ! Je crois que je vais noter ça quelque part dans la maison ... En tout cas, Tess a raison. Ces cases ne sont valables que dans notre modèle de société. A l'échelle du monde, elles n'ont aucune valeur alors pourquoi s'en faire ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai eu un vrai coup de cœur pour cette citation ! ♥
      Pourquoi s'en faire ? On souhaite toujours s'intégrer ... et remplir ces petites cases pose des jalons dans notre société !

      Supprimer
  6. Mais c'est qu'il y a du changement par ici ! Le bébé blog continu son ascension ! C'est très classe cette nouvelle mise en page, ça fait pro ! Sinon, pour répondre à tes questions, ici ont est le duo de l'expérimentation. On a tous des modèles que nos parents érigent pour nous, que la société nous vend comme étant la meilleure chose qui pourrait nous arriver ... Après, on adhère ou pas. Mais moi je préfère faire tout ce qui me passe par la tête, qui suscite de l'envie, du désir ... que de cocher des cases. Ou alors, il faut que la réalisation rejoigne l'envie ... et non pas que ce soit une contrainte. Je n'ai jamais eu d'angoisse existentielle à ce sujet. Les choses se font. Ou non. Je m'arrange juste pour saisir les opportunités quand elles se présentent ... si et seulement si cela éveille de l'intérêt en moi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Il évolue en même temps que moi x)
      Oui, tu as raison, c'est mieux de pouvoir cocher des cases en en ayant envie et non sous une pression quelconque ...

      Supprimer
    2. Je confirme, très chouette mise en page ! La bannière dégage quelque chose ... Ici, je suis plutôt réalisation ... et cela m'inquiète aussi parfois de voir le temps qui passe et ma vie qui stagne. Je sais bien que tout ça n'est pas une fin en soi, mais me marier, fonder une famille, construire un nid, ce sont des choses fondamentales pour moi. Voyager, moins, car le seul pays que je tiens à découvrir c'est celui de mes origines. Etre écolo, oui, bien sûr, comme la plupart des gens je suppose ... alors je manque peut-être d'originalité mais je ne pense pas que le fait d'avoir des aspirations de vie classique fait de moi une personne ennuyeuse ...

      Supprimer
    3. Bien sûr que non Jyoti. Rien que ton histoire, ton parcours, tes envies te rendent riche ! D'un certain point de vue, tu as réalisé beaucoup plus de choses que moi ! Et je crois que " la vie qui stagne" c'est notre malheur à tous actuellement ...

      Supprimer
  7. hola, je suis la reine des listes. J'ai l'impression que sans elles, ma journée n'est pas constructive. Mais surtout, ce pour quoi je les fais...c'est la satisfaction de pouvoir rayer... je sais c'est nul! Je sais aussi, que les jours où je n'en fait pas, je suis plus relaxe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la maladie des listes x)
      Mon homme ça le fait rire. Je note, je liste, je coche, y en a partout....et tu as raisons, c'est une grosse satisfaction quand, à la fin de la journée, je vois tout ce que j'ai rayé, comme si j'avais besoin d'un repère pour être sûre que j'ai "passée" une bonne journée ...

      Supprimer